Exposition

Biographie

Originaire de la Province du Haut-Uele, Stanis Mbwanga – qui se fait également appeler Stan – expose et prend part à des rencontres internationales, centrées principalement sur la céramique contemporaine.
Gradué en 2008 du département Céramique de l’Académie des Beaux-Arts de Kinshasa, il rejoint la Chine en 2014 pour parfaire sa formation et décroche un master à la Jingdezhen Ceramic Institute (JCI), ville de la porcelaine. Membre de l’AIC (Association Internationale de la Céramique) et du collectif SADI (Collectif Solidarité des Artistes pour le Développement Intégral), Stan est aujourd’hui enseignant à l’Académie des Beaux-Arts, au sein du département où il a précédemment étudié.
Son travail présenté ici s’articule autour des problématiques qui touchent à l’exploitation des matières premières, pétrole en Irak ou encore coltan en RDC, et à ses conséquences sur les populations.
L’artiste juxtapose des codes qui dénoncent les liens étroits entre la course aux technologies, les grands enjeux économiques actuels et les conflits armés ou les violences faites aux femmes et aux enfants. L’utilisation dans ses peintures de matériaux originaux et de techniques inédites, telles que le collage de cartes électroniques, de téléphones portables ou de matériel informatique surprend et met en relief des contrastes intenses.
Au-delà de la transmission d’un message percutant, les œuvres de Stanis Mbwanga représentent une forme d’engagement : elles interpellent autour de questions qui dérangent et ne peuvent laisser indifférent.