Exposition

Biographie

Membre des collectifs d’artistes « Tokey » et « Kalama les ateliers réunis », Jackson Tshisekedi, artiste congolais de Kinshasa, construit son œuvre sur un leitmotiv : « celui qui possède la vue a la vie, car elle permet de se diriger ».

Ses œuvres ont en commun des paires de lunettes, totalement noires, des verres aux branches. Elles agissent sur celui qui les porte comme des masques de nuit opaques. Elles représentent l’aveuglement et l’ignorance de l’Homme qui aurait tendance, selon lui, à fermer sciemment les yeux sur ce qui l’entoure.

Il entend, par le biais des lunettes, dénoncer la mauvaise gouvernance qui règne dans le pays et le cynisme des dirigeants qui ne réagissent pas devant l’évidence des abus. Fermer les yeux est un mécanisme simple d’auto-défense : il permet la démission face à une réalité renvoyant une image d’échec.

Cet aveuglement, désormais présent à tous les échelons, bloque le développement de la société. Son salut dépend de la capacité de l’humain à se regarder dans un miroir et à voir le monde tel qu’il est. Quand les masques tomberont, la reconstruction pourra enfin commencer.