Exposition

Biographie

Jérémie Kuminuna, Kum’s pour les artistes, est né en 1984 à Kinshasa. Dans ses souvenirs les plus lointains, le dessin a toujours été sa passion. Les moindres murs, cahiers ou emballages en cartons devenaient pour l’enfant des supports d’expression et ses copains de classe sollicitaient déjà le dessinateur en herbe qu’il était. Dans son entourage, il n’a alors ni maître, ni mentor. Jérémie présente donc son art comme inné, vierge de toute influence.

Aujourd’hui gradué de l’Académie des Beaux-Arts de Kinshasa et artiste visuel de la génération montante congolaise, ses premières productions d’œuvres d’art sont constituées d’entrelacs de fils conducteurs et de montres. Ses œuvres se construisent par la suite autour de pièces détachées de moteurs de véhicules, donnant naissance à des « personnages – robots ».

 « La machine a gagné l’homme, l’homme s’est fait machine, fonctionne et ne vit plus. » Gandhi

Inspiré par l’univers des high-tech, Kum’s qualifie son œuvre de « bionique ». Ses créations sont le fruit d’un travail laborieux de récupération des pièces de mécanique, d’observation et de reproduction de celles-ci. En travaillant sur la combinaison des composants et des engrenages, il crée ces êtres biomorphiques. Pour Jérémie, ils sont la représentation d’un monde en mutation, dominé par les machines, qui engendre chez les individus des comportements formatés et stéréotypés. Le rythme biologique est délaissé au profit de la frénésie imposée par le développement technologique.