Exposition

Biographie

Née aux Etats-Unis et résidant depuis quelques années à Kinshasa, Monique Stauder est une artiste visuelle autodidacte. Initialement photojournaliste, elle a couvert des événements dans le monde entier et a notamment publié des travaux dans TIME, Newsweek, National Geographic et GEO.

En effet, sa volonté d’humaniser les sciences politiques va l’orienter vers le journalisme d’investigation et l’amener des camps des Tigres Tamouls au Sri Lanka jusqu’au Timor Oriental ou encore à travers les montagnes nubiennes du Soudan, où elle réalise des reportages pour des ONG et des publications éditoriales internationales.

L’ouvrage LATITUDE ZERO (publié et primé en 2010), lié à son périple au-tour de l’équateur entre 2000 et 2003, marque un tournant artistique. Le photojournalisme laisse place à la photo-graphie et d’autres arts visuels, tels que la sculpture en métal, la peinture et d’autres techniques mixtes, sont explorés.

C’est lors d’une promenade dans ce quartier de Kinshasa en novembre 2017, qu’est né son projet photographique « Les sapeurs de N’djili ». Dans cette série de photos hyper saturées, capturées au pied levé, Monique Stauder saisit l’extravagance et l’extraordinaire joie de vivre des sapeurs. Elle devient ainsi le témoin de leur enthousiasme, malgré la chaleur étouffante de la ville en pleine saison des pluies.

« Ces vêtements sont des bonbons colorés qui ruissèlent dans la vie chaotique du quartier N’djili, conclut Mnique. Ces portraits devaient être aussi intenses que leur passion. »