Exposition

Biographie

Et si la vie n’était qu’un jeu ? Et si les hommes en étaient les pions et les arbitres ? Le divertissement est au centre du travail de Patshkaha. Des dés à jouer régulièrement mis en scène en passant par Joe Dalton, célèbre criminel de bande dessinée, Mario Bros, super plombier de Nintendo ou les Minions, portés au cinéma par les studio Pixar : tout renvoie à cette métaphore du jeu.

Pour les dirigeants, rien n’est sérieux : la victoire leur est promise, l’argent qui en découle également, et la crainte de représailles est trop faible pour les inquiéter. Tout sourire, ils peuvent compter sur le soutien indéfectible de leurs partenaires de jeu pour arriver à leurs fins : ils pourront les remercier comme il se doit au moment opportun. La triche pour règle de jeu, les protagonistes, à qui l’on donnerait le bon dieu sans confession, sont autant d’êtres sournois dont  il faut se méfier.

A travers ses toiles où se mêlent principalement l’acrylique et la mousse de savon, pour un effet des plus réaliste, il met le doigt sur les dysfonctionnements de la gestion étatique africaine et, plus particulièrement, celle du Congo.