Project Description

Calendrier 2017

Télécharger le calendrier

Le tour du monde vu par l’artiste Tsham et ses stylos à bille.

Tsham – de son vrai nom Raymond Tsham Mateng Lomami – est né le 2 septembre 1963 à Lubunza, dans la province du Lomami ou ex-Kasaï-Oriental.
En 1981, il s’inscrit à l’Institut des Beaux-Arts de Kananga. Doué pour le dessin depuis sa petite enfance, le jeune artiste y développe son art et se révèle être un dessinateur hors pair dont les oeuvres rencontrent un franc succès au sein de son école. Il est alors engagé par un journal hebdomadaire chrétien de la place, dirigé par le père Romain. 

En 1983, Tsham reprend ses études artistiques à Lubumbashi, à l’Institut Technique des Beaux-Arts. Pour faire face aux difficultés financières, Tsham propose, moyennant quelques billets, ses services de portraitiste instantané à travers la ville, aux arrêts de bus ou autour du marché central. Son talent précoce est vite reconnu et certains le surnomment “mulozi” ou “sorcier”.

En 1984, il devient dessinateur textile au sein de la Solbena, une entreprise textile de la place, sous la direction de Joseph Kabongo et Amisi, tous deux grands artistes de l’école de Lubumbashi. L’artiste, qui aspire à sa liberté de création, démissionne en 1986. Il se rend alors à Kinshasa où il s’inscrit en étudiant libre à l’Académie des Beaux-Arts. Malgré son talent, ses faibles moyens ne lui permettent pas d’acheter le matériel nécessaire à la pratique de son art. Pour confronter cette difficulté, il trouve l’inspiration qui deviendra sa force: l’utilisation du stylo à bille noir ! Le stylo à bille devient l’instrument de prédilection de Tsham qui lui permet de voir exploser son art. Au moyen d’un simple stylo à bille noir, il dessine des masques et des statuettes du Congo et d’ailleurs.

Durant plus de vingt ans, Tsham réalise des oeuvres fortes et originales exclusivement au moyen du stylo à bille noir. Aujourd’hui, il introduit à nouveau la couleur dans son travail. L’aquarelle et les crayons de couleur teintent à présent les fonds ou mettent en relief certains personnages.
Pour son calendrier 2017, la Trust Merchant Bank a passé une commande toute particulière à ce merveilleux artiste qui excelle dans le dessin et l’éloge de la statuaire. Fort de ces treize oeuvres, le calendrier de cette année combine traditions et coutumes congolaises transportées et transposées sur les sites emblématiques de différentes villes, dans divers pays du monde. Ainsi l’artiste Tsham armé de ses stylos à bille nous offre ce voyage inattendu aux couleurs de la paix et de la fraternité. Tsham aime et promeut l’art africain, particulièrement l’art traditionnel congolais dont il est l’un des ambassadeurs. Il est un fier représentant de la richesse et de la diversité de l’art congolais, reconnu à travers le monde. Ses oeuvres enrichissent de nombreuses collections privées en Afrique, en Europe et partout dans le monde; elles voyagent régulièrement dans le cadre d’expositions, tant individuelles que collectives, nationales et internationales.

Le Flamboyant vu par l’artiste Tsham

La Porte de Brandebourg à Berlin (Allemagne) 

Le Taj Mahal à Agra (Inde)

La Tour de Pise (Italie) 

La Statue de la Liberté à New York (États-Unis d’Amérique)

Le Burj Al Arab Jumeirah Hotel à Dubaï (Emirats Arabes Unis)

La Place de l’Échangeur et le Batteur de tam-tam de Lufwa à Kinshasa (République Démocratique du Congo)

La Tour Eiffel et le Penseur de Rodin à Paris (France)

L’Acropole d’Athènes (Grèce) 

Le Manneken-Pis à Bruxelles (Belgique)

La Grande Muraille (Chine)

Les pyramides et le Sphinx de Gizeh (Égypte) 

Big Ben à Londres (Royaume-Uni)