Exposition

Biographie

Finaliste en 2021 du premier cycle en sculpture à l’ABA de Kinshasa, Luvandi s’inspire de mentors tels qu’Alfred Liyolo, Henri Kalama ou encore Ousmane Sow. L’originalité de son travail provient principalement du choix des matériaux exploités et de sa technique. En effet, lors du processus d’élaboration de ses sculptures, Luvandi reste en contact permanent avec la nature.

Tout d’abord, une armature métallique constitue le « squelette » de ses personnages, leur apporte de la stabilité et permet leur conservation. Ensuite, à l’aide de feuilles mortes séchées et récupérées autour de ficus, il garnit l’intérieur des corps. Il utilise ces mêmes feuilles mélangées à une colle de sa fabrication pour façonner leur silhouette. Finalement, il procède au collage des racines aériennes du ficus, en apportant un soin particulier aux détails morphologiques de ses créations. L’artiste ajoute une dernière touche en fixant de petits accessoires, qui accentuent l’effet de mouvement et rendent ses sculptures encore plus vivantes.

Luvandi construit sa démarche artistique autour de la symbolique de la racine, socle et source de toute vie. Tout comme l’arbre puise sa force dans la terre pour grandir, l’Homme la puise dans l’environnement qui l’entoure, en interaction constante avec son milieu.