Exposition

Biographie

Les œuvres d’Isaac Mondele sont reconnaissables au premier coup d’œil. Cette singularité provient essentiellement des matériaux utilisés par le sculpteur. En sillonnant les quartiers de de Kinshasa, il scrute le sol pour y récupérer des clous. Au contact de ses mains et de son talent, il leur offrira une seconde vie.

Cette matière, faite d’objets de récupération, il la sculpte et l’assemble au fer à souder, sans modèle, instinctivement. D’un objet très banal et abandonné, le sculpteur-recycleur réalise une œuvre d’art La beauté se cache parfois dans les petites choses. Par cet assemblage, Il crée la surprise et confronte l’observateur à ses actions : à son rapport aux objets, à la gestion de ses déchets, à la pollution.

Détenteur d’un graduat en art-plastique de l’Académie des Beaux-Arts de Kinshasa, option sculpture, Isaac Mondele expose depuis une dizaine d’années au Congo et à l’étranger. Son identité transparait aussi dans le traitement du mouvement des corps. Les personnages semblent se mouvoir, tordus ou courbés sous des vents imaginaires. Une impression étonnante de douceur se dégage d’eux malgré la rigidité des matériaux de départ : des clous, des tiges et des fils de fer rouillés.

Inspiré initialement par les Nkondi, idoles mystiques de l’art Kongo, fétiches transpercés de clous pour mobiliser des forces spirituelles, Isaac Mondele porte aujourd’hui un œil bienveillant sur ses sculptures. Il compare ses clous à des aiguilles d’acuponcture, utilisées pour apaiser les douleurs des hommes et rétablir l’équilibre.