Exposition
Télécharger le livre

Biographie

Plasticien chirurgien

Né à Kinshasa le 10 octobre 1992, Catheris Mondombo est diplômé de l’académie des Beaux-Arts de Kinshasa en option sculpture. Il s’est investi dans l’art, d’abord comme peintre sur toile, puis, à partir de 2018, il a choisi de s’exprimer sur un support recyclé : la bâche plastique publicitaire, collectée sur les marchés de la capitale ou chez des commerçants de quartier. Depuis 2021, inquiet à propos de la pérennité de ses créations sur ce support fragile, il a réalisé une série d’oeuvres sur des pans de tissu en toile denim, qu’il assemble patiemment. Depuis, des experts l’ont rassuré quant à la conservation de son travail sur bâche et il continue à créer indifféremment sur les deux supports. 

Sur les bâches, support ordinaire malmené par la vie, parfois usé jusqu’à la corde, l’artiste donne naissance à des visages en gros plan, immuables et jeunes. Il construit les volumes avec un fin pinceau et de l’acrylique (ill. 122) en modulant les ombres et les lumières avec de petits carrés blancs juxtaposés et d’intensité différente. Un foulard coloré (ill. 101) ou une rustine en pagne (ill. 125) évoque un mode vestimentaire et un continent précis : l’Afrique. Pour d’autres thèmes, à caractère historique, Catheris dresse sur la bâche les silhouettes de personnages politiques notoires (ill. 105) ou de victimes anonymes (ill. 108). Il réalise un répertoire de formes à partir de photos anciennes et les agrandit ou les multiplie en utilisant la technique du pochoir (ill.111 b). Le corps des individus est souvent laissé en noir et se découpe sur des fonds monochromes. Ces séries historiques scénarisent une histoire collective douloureuse et stimulent la mémoire et l’imagination.

Le travail pictural de Catheris associe peinture et couture. Il estompe les pigments, gratte les textures et répare les accidents et traces d’usure. Des raccommodages en couleurs très contrastées créent une animation plastique et renforcent le message de l’artiste, qui répare simultanément le support et le sujet. Les oeuvres, patinées par le temps et l’acte créateur, réussissent à être à la fois puissantes et subtiles.